IGB

Connexion

(Article of periodic en Français - 1983)

Document title

Les villes sahariennes. Politique volontariste et particularismes régionaux: Ouargla, Beni Sguen, Timimoun

Authors(s) and Affiliation(s)

BISSON J. ;

Abstract

Analyse des transformations en cours en soulignant l'ampleur des mutations sur les différents plans mais en faisant ressortir aussi les disparités régionales, notamment entre le dynamisme des pôles Hassi Messaoud, Hassi R'Mel et le Mzab, d'une part, et le Toâuat-Gourara, demeuré très rural, d'autre part. "Ce n'est plus la palmeraie qui polarise la vie au désert, mais la ville avec ses bureaux d'embauche, ses infrastructures administratives, scolaires, médicales, nées d'une politique volontariste, ses activités commerciales, enfin, par suite de l'afflux du numéraire et d'une prodigieuse croissance". D'où un solde migratoire positif de 1966 à 1977, portant sur 70 000 personnes dont 20 000 pour la seule wilaya de Ouargla. Le développement prodigieux des activités secondaires et tertiaires explique la faiblesse de la proportion des actifs dans l'agriculture, soit 23,98 % contre 50,22 % pour l'ensemble de l'Algérie. Seuls le Touat et le Gourara comptent 58,9 % dans le secteur primaire. Enfin la rupture de l'isolement s'est réalisée grâce à un double mouvement: l'apparition de nouveaux rapports entre le Nord et le Sud. Du Nord arrive le contingent de techniciens et cadres travaillant dans les champs pétroliers, et du Sud arrivent aux marchés urbains du Nord le surplus de la production agricole de certaines oasis. (DS).

Source

Article of periodic

published at : Maghreb Machrek Paris

Editor :

Millesime : 1983, no100 [pp. 25-41]

Language

Français

Refdoc record number (ud4) : 12362988 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo