IGB

Connexion

(Article of periodic en Français - 1983)

Document title

La question agraire au Nicaragua

Authors(s) and Affiliation(s)

DUFUMIER M. ;

Abstract

Au lendemain de la victoire sandiniste, la confiscation des terres somozistes permit l'établissement d'un vaste secteur agricole nationalisé (aire de la propriété du peuple). La nouvelle loi agraire promulguée en août 81 apparaît assez timide et sa mise en place très progressive: ce sont les latifundia d'élevage extensif et les vieilles plantations de café plus ou moins abandonnées qui sont les premières visées, les latifundistes non somozistes ont été peu touchés par cette réforme, pour l'instant| en ménageant la bourgeoisie agraire agro-exportatrice (café, coton) le nouveau pouvoir compte sur ces cultures, source de devises, pour faire face à sa dette extérieure, parallèlement il s'appuie sur le secteur minifundiste (90 % de la production vivrière) et le favorise (aide technique, prêt...) mais l'importation de denrées vivrières ne cessant de croître, la mise en oeuvre de la réforme devrait permettre un accroissement sensible de la production, seul moyen de se dégager de la pression des Etats-Unis. (MBG).

Source

Article of periodic

published at : Tiers Monde. Croissance. Développement. Progrès Paris

Editor :

Millesime : 1983, vol. 24, no95 [pp. 597-608]

Bibliographic references : 21 réf.

Language

Français

Refdoc record number (ud4) : 12366517 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo