IGB

Connexion

(Article of periodic en Français - 1981)

Document title

Géographie du goulag

Authors(s) and Affiliation(s)

BRUNET R. ;

Abstract

La population du Goulag, très grande entreprise de plus de 2 millions de travailleurs, fournit en particulier la main-d'oeuvre temporaire de chantiers, de mines et d'usines à risque élevé. La distribution géographique des camps, écrit l'A., conforme à celle du peuplement général de l'URSS., et l'organisation de leur espace, dont il donne des exemples, montrent que le Goulag est un sous-système régulateur du système national stabilisé et que son utilité marginale est très élevée. L'échafaudage social et le mode de production reposent en partie sur cet esclavage, auquel des femmes aussi, et des enfants, sont astreints (il y a des camps d'enfants et d'adolescents). L'A. passe plus vite sur la vie sociale et la culture du Goulag: de très nombreux témoignages littéraires, sociologiques et historiques sont à portée de toutes les mains sur ces questions. Mais cette étude paraît bien être la première analyse géographique du phénomène. Du début à la fin, la démarche est scientifique: nombre, diversité, fiabilité des sources, clarté de l'exposition, rigueur et acuité du raisonnement. Un détachement complet à l'égard de l'objet et la retenue constante de l'expression sont les caractères les plus évidents du style. S'il arrive pourtant qu'à sa lecture le poil se hérisse, c'est pour la même raison que lorsqu'on lit, dans Swift, les recommandations que ce grand humoriste adressait au gouvernement anglais pour résorber la famine en Irlande: il suffisait selon lui de tuer et de faire rôtir les nouveau-nés. Cela faisait des bouches en moins à nourrir, de futurs rebelles en moins, et donnait de quoi manger aux survivants. (PmB).

Source

Article of periodic

published at : L'espace géographique Paris

Editor :

Millesime : 1981, vol. 10, no3 [pp. 215-232]

Bibliographic references : Dissém.

Language

Français

Refdoc record number (ud4) : 12539271 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo