IGB

Connexion

(Article of book - 1979)

Document title

On neoclassicism in economic geography theory in Retrospective 1951-1976 of the Canadian Association of Geographers.

Authors(s) and Affiliation(s)

KING L. J. ; HAMELIN L. E. (Editeur scientifique) ; BEAUREGARD L. (Editeur scientifique) ;

Abstract

Dans la portée générale de la révolution quantitative des années soixante, les géographes ont apporté une contribution significative au développement de modèles informatisés, d'analyse par points, d'autocorrélations spatiales, d'entropie, de filtrage et de réseaux. Une résurgence de la tradition néo-classique est observable actuellement dans la théorie de la géographie économique. Sous l'éclairage des théories de Pareto, Samuelson, Walras et Debreu, la géographie économique met l'accent sur la structure spatiale urbaine et sur la théorie de la localisation (propriétaire-producteur| locataire-consommateur). L'opposition à la théorie néo-classique est présente sur plusieurs fronts, notamment de la part des post-keynésiens, des marxistes et de l'école néo-autrichienne. (ALS).

Source

Book

Editor : Canadian Association of Geographers, Montréal - CANADA (1979)

Millesime : 1979 [pp. 31-43]

Bibliographic references : 35 réf.

Language

Anglais

Localisation

Maison des sciences de l'homme - Paris

Refdoc record number (ud2m) : 12715414 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo