IGB

Connexion

(Article of periodic en Français - 1976)

Document title

Les données hydropluviométriques de la sécheresse récente en Afrique intertropicale. Comparaison avec les sécheresses "1913" et "1940"

Authors(s) and Affiliation(s)

SIRCOULON J. ;

Abstract

L'A. étudie les caractères climatiques et les conséquences hydrologiques de la sécheresse qui a affecté, de 1968 à 1974, les régions tropicales et sahéliennes en Afrique de l'Ouest, de la Mauritanie au Sénégal, au Mali, au Niger et au Tchad. En 1972 et surtout en 1973, les précipitations ont été le plus gravement déficitaires avec une fréquence d'apparition voisine souvent de la valeur centenaire. Les cours d'eau sahéliens ont eu un écoulement annuel de récurrence comprise entre 10 et 20ans et les grands fleuves tropicaux: Sénégal, Niger, Chari ont eu des modules annuels de récurrence cinquantenaire, voire centenaire avec un déficit d'écoulement dépassant 50%. Les valeurs des étiages minimaux ont été alors très faibles et le record absolu a été enregistré sur le Niger à Niamey (0,00085l/s/km) et sur le Sénégal à Bakel qui n'a pas eu d'écoulement superficiel pendant 10jours. Une autre preuve de la sévérité de la sécheresse a été donnée par l'assèchement du lac Tchad. En juillet 1973, la surface du lac est le tiers de celle de 1963 et le volume est le quart| en novembre 1975, le lac est encore coupé en deux cuvettes par l'émersion de la Grande Barrière. Le Sénégal et le Niger ont connu déjà dans le passé des périodes de sécheresse et d'étiages semblables, particulièrement de 1910 à 1914 et de 1940 à 1944. (RCF).

Source

Article of periodic

published at : Les cahiers de l'ORSTOM. Sér. Hydrologie

Editor :

Millesime : 1976, vol. 13, no2 [pp. 75-174]

Language

Français

Refdoc record number (ud4) : 12922796 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo