IGB

Connexion

(Article of periodic en Français - 2008)

Document title

Mégapoles et globalisation. La taille ne fait pas la fonction

Authors(s) and Affiliation(s)

BOURDEAU-LEPAGE L. ; HURIOT J.-M. ;

Abstract

Le degré de globalisation d’une ville est mesuré par l’ampleur des interactions entre ses firmes principales et l’ensemble des territoires urbanisés dans le monde. Londres apparaît comme la ville où ces interactions sont les plus nombreuses, c’est donc par rapport à elle que sont classées les autres mégapoles( plus de 5 millions d’habitants). Le taux de connectivité globale est dans l’ensemble mieux corrélé avec l’ensemble des autres indices de développement institutionnel national que la taille de la mégapole. Dans chaque pays, la capitale intellectuelle et des affaires est la ville qui développe la plus grande connectivité globale, même quand elle n’est pas la capitale politique. - (CG)

Source

Article of periodic

published at : Les Annales de la recherche urbaine / ISSN 0180-930X

Editor : Lavoisier, Cachan - FRANCE (1978)

Millesime : 2008, no105 [pp. 81-93]

Bibliographic references : 30 ref.

Collation : 2 fig., 2 tabl., 2 phot.

Language

Français

INIST-CNRS, Cote INIST : 26586

Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI), 2009
Refdoc record number (ud4) : 21814325 : Permanent link - XML version
Powered by Pxxo